Close

Conseils d'experts

Derniers Posts

Electrolytes : Réhydratation et récupération après l’effort
Les électrolytes dans l'alimentation du cheval de sport : Pourquoi ? Quand ? Comment ?
le août 6, 2021 | par Équipe Lambey
Diviser pour mieux digérer
Fractionner les repas de votre cheval c’est-à-dire, augmenter leur nombre, permet de réduire l’incidence de problèmes...
le août 6, 2021 | par Équipe Lambey
Floconnés & granulés : idées reçues VS réalité
Quantité d’amidon, composition, assimilation… quelles sont les réelles différences entre les aliments floconnés et...
le juil. 20, 2021 | par Margaux Vernant

Stress oxydant chez les chevaux athlètes

Posté le: mai 14, 2019 | Auteur: Équipe Lambey | Catégories: Pathologies

Chez les chevaux de sport et de course, l’exercice intense induit des déséquilibres entre oxydants et antioxydants à l’origine d’un stress oxydant.

Stress oxydant chez les chevaux athlètes

L’oxygène, carburant mais aussi oxydant

L’oxygène est le premier carburant nécessaire à la production d’énergie. Au cours d’un effort intense, le cheval de sport peut augmenter jusqu’à 30 fois sa consommation d’oxygène pour faire face à ses besoins énergétiques. Cependant, jusqu’à 2% de cet oxygène peut être détourné de sa fonction énergétique et transformé en molécules oxydatives appelées « Espèces Réactives de l’Oxygène » (ERO).

Butler et al., 1993 ; Kowaltowski et Vercesi, 1999 

Le stress oxydant induit des dommages cellulaires

Les Espèces Réactives de l’Oxygène sont capables d’oxyder les composants cellulaires, tels que les protéines, les lipides et l’ADN, et de perturber les processus physiologiques. Ces oxydants sont normalement contrebalancés par des agents antioxydants, mais des déséquilibres peuvent survenir. Lorsque ce déséquilibre est en faveur des Espèces Réactives de l’Oxygène, il conduit à un phénomène connu sous le nom de « Stress Oxydant ». Bien que ce phénomène soit commun à toutes les espèces, les chevaux sont les plus soumis au stress oxydant en raison de leur capacité à fournir des efforts importants.

Marlin et Dunnett, 2007 ; Mills et Higgins, 1997 ; Sies, 1985

L’oxygène, carburant mais aussi oxydant

L’oxygène est le premier carburant nécessaire à la production d’énergie. Au cours d’un effort intense, le cheval de sport peut augmenter jusqu’à 30 fois sa consommation d’oxygène pour faire face à ses besoins énergétiques. Cependant, jusqu’à 2% de cet oxygène peut être détourné de sa fonction énergétique et transformé en molécules oxydatives appelées « Espèces Réactives de l’Oxygène » (ERO).

Butler et al., 1993 ; Kowaltowski et Vercesi, 1999 

Le stress oxydant induit des dommages cellulaires

Les Espèces Réactives de l’Oxygène sont capables d’oxyder les composants cellulaires, tels que les protéines, les lipides et l’ADN, et de perturber les processus physiologiques. Ces oxydants sont normalement contrebalancés par des agents antioxydants, mais des déséquilibres peuvent survenir. Lorsque ce déséquilibre est en faveur des Espèces Réactives de l’Oxygène, il conduit à un phénomène connu sous le nom de « Stress Oxydant ». Bien que ce phénomène soit commun à toutes les espèces, les chevaux sont les plus soumis au stress oxydant en raison de leur capacité à fournir des efforts importants.

Marlin et Dunnett, 2007 ; Mills et Higgins, 1997 ; Sies, 1985

Le stress oxydant induit par l’exercice et les baisses de performances

De nombreuses études menées sur des chevaux de course, d’endurance ou de concours complet, ont montré que l’exercice intense provoquait un stress oxydant. De plus, l’entraînement prolongé et la saison de course contribuent à diminuer la capacité antioxydante des chevaux. Or, il a été montré que le stress oxydant était responsable de fatigues musculaires et de baisses de performances.

Avellini et al., 1995 ; Chiaradia et al., 1998 ; De Moffarts et al., 2005 ; Kirschvink et al., 1999 ; Mills et al., 1996 ; Sen et al., 2000.

L’implication du stress oxydant dans diverses pathologies équines

Le stress oxydant est une notion relativement récente et les mécanismes et conséquences de ce phénomène sont de plus en plus étudiées dans l’espèce équine. De nombreuses études scientifiques ont mis en évidence l’implication du stress oxydant dans des maladies respiratoires, nerveuses, locomotrices et vasculaires, ainsi que dans des problèmes de reproduction. En effet, les molécules oxydantes sont susceptibles d’attaquer les composants cellulaires de l’ensemble de l’organisme. Un exemple connu est celui de la maladie du neurone moteur qui serait liée à un stress oxydant, associé à un déficit en vitamine E.

Art et al., 1999 ; Auer et al., 1993 ; Ball, 2008 ; Baumber et al., 2000, 2002, 2003 ; Burns et al., 2011 ; Deaton et al., 2005 ; De La Rua-Domenech, 1997 ; Derksen, 1997 ; Dimock et al., 2000 ; Keen et al., 2004 ; Kim et al., 2003 ; Kinnunen et al., 2005 ; Kirschvink et al., 1999 ; McGorum et al., 2003 ;  Mills et al., 1996 ; Mills et Higgins, 1997 ; Perkins et al., 1998, 2002 ; Tamzali et al., 2005.

Correction du stress oxydant par l’alimentation

L’apport d’antioxydants par l’alimentation améliore les capacités antioxydantes des chevaux de sport et de course. De nombreuses études scientifiques ont montré des effets bénéfiques d’une supplémentation alimentaire en antioxydants tels que des vitamines, oligoéléments, acide gras et autres molécules, sur les marqueurs du stress oxydant.

Avellini et al., 1999 ; Bruckner et al. 1987 ; Cartwright et al., 1985 ; De Moffarts et al., 2005 ; Duberstein et al., 2009 ; Kirschvink et al., 2002 ; McMeniman et Hintz, 1992 ; Mills et al., 1997 ; Portier et al., 2006 ; Serteyn, 2009 ; Siciliano et al., 1997 ; Terano et al., 1983 ; Trombetta et al., 2003 ; White et al., 2001 ; Williams et Carlucci, 2006.

En résumé 

  • Chez les chevaux de sport et de course, l’exercice intense induit des déséquilibres entre oxydants et antioxydants à l’origine d’un stress oxydant ;
  • Le stress oxydant provoque des fatigues musculaires et des baisses de performances ;
  • De nombreuses pathologies équines sont liées au stress oxydant ;
  • L’apport d’antioxydants par l’alimentation améliore les capacités antioxydantes des chevaux de sport et de course

Les aliments Lambey sont enrichis en vitamines, oligoéléments et acides gras. Ces antioxydants participent à la lutte contre le stress oxydant.

Close