Close

Conseils d'experts

Derniers Posts

Manque d’énergie au travail ? Et s’il avait de l’asthme ?
Votre cheval tousse ? Manque d'énergie au travail ? Il souffre peut-être d'asthme. Voici nos conseils pour gérer son...
le févr. 17, 2022 | par Equipe Lambey
Importance de la vitamine E dans l’alimentation du cheval 
Pourquoi est-il important d'apporter des quantités adéquates de vitamine E dans l'alimentation du cheval ? 
le févr. 8, 2022 | par Equipe Lambey
Maladies métaboliques, myosites et gestion du foin
Tout ce qu'il faut savoir sur la gestion du foin mouillé : durée de trempage, diminution du taux de sucres...
le janv. 27, 2022 | par Margaux Vernant

Nourrir le cheval atteint de Cushing

Posté le: oct. 5, 2021 | Auteur: Equipe Lambey | Catégories: Pathologies

La maladie de Cushing touche principalement les chevaux âgés et nécessite une gestion attentive de l'alimentation.

Nourrir le cheval atteint de Cushing

Qu'est-ce que la maladie de Cushing ?

Cette maladie, liée à un déséquilibre hormonal, est spontanée et fréquente chez les chevaux âgés. En effet, 21% des chevaux atteints ont plus de 15 ans. La principale cause est une neurodégénérescence de certaines cellules de l’hypothalamus, glande située à la base du cerveau. La formation d’un adénome, d’une tumeur bénigne, provoque alors une sécrétion accrue d’une hormone : l’ACTH.

Quels sont les symptômes ?

Les principaux symptômes sont :

  •          Des poils hirsutes : la crinière est laineuse et les mues s’effectuent difficilement
  •          Des difficultés de régulation de la température corporelle : une absence de sudation ou, au contraire, une sudation excessive 
  •          Une léthargie : une baisse de performance ou des infections fréquentes 
  •          Un amaigrissement 
  •          Une fourbure : elle apparaît sans facteur prédisposant comme l’obésité

Parmi cette liste non exhaustive, l’hirsutisme permet de différencier le syndrome de Cushing du syndrome métabolique équin (SME). En effet, ces deux maladies présentent de nombreuses similitudes.

Un dosage hormonal de l'ACTH permet de détecter cette maladie.

Comment adapter l'alimentation ? 

Les chevaux atteints de Cushing présentent une insulinorésistance, il est donc nécessaire de limiter l’apport en sucre et en amidon. 

Pour améliorer le confort de vie du cheval atteint de Cushing, nous avons développé l’aliment VITA FIBER. Sans céréales, sans sucres ajoutés et avec un taux d’amidon inférieur à 0.5%, il est l’aliment idéal pour répondre aux besoins spécifiques des chevaux atteints de Cushing

Close