Close

Conseils d'experts

Derniers Posts

Recommandations du Dr Thierry Grisard
« Pour améliorer l’efficacité du traitement et prévenir les récidives, il est impératif de mettre en place un...
le juin 10, 2019 | par Dr Thierry Grisard
Etude scientifique confort digestif
Les chevaux en travail intense sont particulièrement exposés aux risques d’ulcères gastriques.
le juin 10, 2019 | par Équipe Lambey
Recommandations du Dr Emmanuelle Van Erck
« Plus l'organisme est protégé par des anti-oxydants, plus le cheval sera armé contre les effets néfastes des...
le juin 9, 2019 | par Dr Emmanuelle Van Erck

Etude scientifique Protek Health

Posté le: juin 9, 2019 | Auteur: Équipe Lambey | Catégories: Préparation à l’effort

Le stress oxydant est défini comme un déséquilibre en faveur de la production d’oxydants et en défaveur des systèmes de défenses antioxydants du cheval. Le stress oxydant induit par l’exercice est à l’origine de fatigue musculaire et de baisses de performances du cheval.

Etude scientifique Protek Health

Contexte :

Le stress oxydant est défini comme un déséquilibre en faveur de la production d’oxydants et en défaveur des systèmes de défenses antioxydants du cheval. Le stress oxydant induit par l’exercice est à l’origine de fatigue musculaire et de baisses de performances du cheval.

-

Objectif :

Une étude scientifique a mesuré l’effet d’un aliment Lambey renforcé en complexe Protek Health®, comparé à un aliment témoin, sur le statut antioxydant de chevaux en travail intense.

-

Matériel et Méthode :

Des chevaux de steeple-chase en saison de course ont été répartis en deux groupes :

• Un lot nourri avec un aliment témoin d’une autre marque commerciale ;
• Un lot nourri avec un aliment Lambey renforcé en complexe Protek Health®.

-

DIAGRAMME DE L'ÉTUDE

3 périodes d'évaluations et de prélèvements

-

PARAMÈTRES SUIVIS À CHAQUE TEMPS

 

RÉSULTATS 

-

Prévient les accidents musculaires

À 6 semaines les chevaux nourris avec l’aliment Lambey renforcé en complexe Protek Health® montrent moins de myosites, mesurées par des concentrations en CK beaucoup plus faibles que les chevaux nourris avec l’aliment témoin.

À 12 semaines, l’effet remarqué à 6 semaines n’est plus observable car les chevaux du régime témoin, victimes de gros dommages musculaires, ont dû être arrêtés et sont donc sortis de l’étude.

-

Protège les membranes cellulaires

La concentration sanguine en coenzyme Q10 est plus élevée chez les chevaux nourris avec le régime Lambey renforcé en complexe Protek Health®.

-

Renforce la protection antioxydante

Chez les chevaux recevant l’aliment Lambey renforcé en complexe Protek Health®, l’enzyme protectrice GPX est significativement supérieure aux trois temps.

On constate également que la concentration en GPX ne diminue pas entre 6 et 12 semaines, contrairement à ce qui est habituellement observé chez les chevaux qui poursuivent un entraînement intensif.

-

Renforce les défenses antioxydantes

Les concentrations sanguines en vitamine E sont plus élevées chez les chevaux nourris avec le régime Lambey renforcé en complexe Protek Health®.

-

Les résultats de cette étude ont été sélectionnés par un comité d’experts internationaux pour être présentés lors du congrès de la British Equine Veterinary Association (BEVA) à Birmingham : 

« Effet de deux types de régimes alimentaires sur le statut antioxydant de chevaux de steeple chase en travail intense »

Effect of Two Diets on Antioxidant Status in Racing Steeplechasers During Intensive Training


1. Van Erck E1,*, Palmers K.2, Lambey J-L.3 and Benoit S.3

Equine Sports Medicine Practice, 83 avenue Beau Sejour, 1410 Waterloo, Belgium,
Dierenkliniek De Morette, Edingsesteenweg 237, 1730 Asse, Belgium;
SA Lambey, Moulin des prés, 71 270 Torpes, France.

Aims

High-intensity training, racing and inappropriate antioxidant supply generates high levels of deleterious oxidative stress. This
study aimed at comparing the effect of 2 commercial feeds on oxidative stress levels in steeplechasers, over a 3-month period.

Methods

A random double-blind study was undertaken to compare the effect of 2 diets in 40 racehorses. The first group received a regular
pelleted commercial diet (R) and the second group received a low-starch high-fibre diet (L). The horses were examined after a 6-week
habituation period (T0) and after 6 (T6) and 12 weeks of reinforced training (T12). Horses were raced regularly. At each step, horses
were weighed; body and clinical scores were attributed. Several blood markers were studied including vitamin A (Vit A), vitamin E
(Vit E), beta-carotene, superoxide dismutase (SOD), glutathione peroxidase (GPx), Coenzyme Q10 (CoQ10), copper (Cu), zinc (Zn),
selenium (Se) and pre- and post effort creatine kinase (CK) activity. Data were analysed using an ANOVA for repeated measurements
and a t test.

Results

In the L-group, GPx levels were significantly higher than in the R-group at all times and a progressive and constant increase in GPx
was observed from T0 to T12. Vit E levels and CoQ10 increased at T6 in both groups but levels were significantly higher in group-L.
Selenium values were significantly higher at T0 in the L-group vs. R-group and remained stable in time in both groups. All other
markers were not significantly different between groups and did not change with time. The CK levels did not differ between groups,
however 2 horses from group-R displayed severe episodes of rhabdomyolysis.

Conclusions and practical significance

The choice of an appropriate diet can effectively increase antioxidant protection and prevent training-induced oxidative stress
even in intensively trained racehorses during racing season.

Acknowledgements

The authors thank Mr E. Clayeux for his collaboration.
Ethical animal researchThe trainer of all horses gave informed consent for this study.
Sources of funding: Lambey SA, France.
Competing interests: J-L. Lambey is owner of Lambey SA and S. Benoit is a consultant for this feed company

Close